À la Une

  1. Maïs à la phosphine (Brest) : ce n’est pas à Triskalia de faire sa loi !

    Dans un communiqué du 20 février 2017, TRISKALIA et ses 2 filiales, COBRENA et NUTREA, acheteurs de 25 500 tonnes de maïs bloquées au port de Brest depuis le 16 décembre 2016 en raison d’une contamination à la phosphine, annoncent à grands renforts d’analyses que le maïs est commercialisable. C’est quand même un comble ! C’est l’entreprise prise en défaut d’utilisation de céréales non conformes, qui annonce elle-même que ces céréales sont à nouveau conformes ! Alors que l’enjeu de cette affaire est un problème de Santé Publique. Triskalia ne peut pas être à la fois, juge et partie ! …

    Lire la suite

Actualité

  1. 28 fév. Pontivy. Rencontre des AMAP de Bretagne

        Cher-e-s amapien-ne-s et paysan-ne-s en AMAP, Après de longs mois, de nombreuses rencontres, contacts, interrogations, repas partagés, le collectif Breizh’AMAP revient vers vous et vous invites à venir construire la suite ! Nous vous attendons nombreux à l’auberge de jeunesse de Pontivy sur l’ile des Récollets  le dimanche 26 février à partir de 9h30 pour une rencontre des AMAP de Bretagne avec la présence du MIRAMAP ( Mouvement Inter-Régional des AMAP ) …

    Lire la suite

Les groupes locaux

  1. On peut le faire !

    Communiqué du groupe EELV Pays de Lorient à l’issue de sa réunion du 23/02/2017 L’absence de proportionnelle et la primauté de la présidentielle sont des dysfonctionnements majeurs de notre démocratie. Elles induisent, dans la vie politique, une personnalisation quasi monarchique qui est lourde de travers et d’abus divers. …

    Lire la suite

EELV en action

  1. Non à l’exploitation des Gaz et pétrole de Schiste.

    Les 17 et 18 janvier prochain en commission développement durable de l’Assemblée Nationale et les 24 et 25 janvier en séance plénière, un projet de loi portant réforme du Code minier français a été discuté à l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui, seule la technique de ‘fracturation hydraulique’ est interdite par une loi de 2011, ce qui rend toujours possible  l’exploitation par de nouvelles techniques. …

    Lire la suite
  2. Loi littoral. Des menaces bien réelles…

    Cette semaine était adoptée au Sénat, en première lecture, la proposition de loi du groupe socialiste de l’Assemblée Nationale portant sur l’Adaptation des territoires littoraux au changement climatique. L’intérêt de cette proposition résidait dans une meilleure prise en compte du risque de recul du trait de côte entraîné par une montée générale des eaux sur notre planète, qui semble aujourd’hui inévitable.  Intervention de Ronan Dantec, sénateur EELV…. …

    Lire la suite

Mer & LIttoral

  1. Maïs à la phosphine (Brest) : ce n’est pas à Triskalia de faire sa loi !

    Dans un communiqué du 20 février 2017, TRISKALIA et ses 2 filiales, COBRENA et NUTREA, acheteurs de 25 500 tonnes de maïs bloquées au port de Brest depuis le 16 décembre 2016 en raison d’une contamination à la phosphine, annoncent à grands renforts d’analyses que le maïs est commercialisable. C’est quand même un comble ! C’est l’entreprise prise en défaut d’utilisation de céréales non conformes, qui annonce elle-même que ces céréales sont à nouveau conformes ! Alors que l’enjeu de cette affaire est un problème de Santé Publique. Triskalia ne peut pas être à la fois, juge et partie ! …

    Lire la suite
  2. Loi littoral. Des menaces bien réelles…

    Cette semaine était adoptée au Sénat, en première lecture, la proposition de loi du groupe socialiste de l’Assemblée Nationale portant sur l’Adaptation des territoires littoraux au changement climatique. L’intérêt de cette proposition résidait dans une meilleure prise en compte du risque de recul du trait de côte entraîné par une montée générale des eaux sur notre planète, qui semble aujourd’hui inévitable.  Intervention de Ronan Dantec, sénateur EELV…. …

    Lire la suite

Economie et social

  1. Taxe poids lourds et loi travail. Le gouvernement cède aux lobbies…

    Vincent Esnault, porte-parole d’Europe écologie les Verts pour le Finistère réagit dans un communiqué : « Le 25 novembre, l’Assemblée nationale, sur proposition du socialiste Richard Ferrand a enterré définitivement la taxe poids lourds, appelée aussi écotaxe. Le lendemain, les décrets de la Loi travail concernant le volet « temps de travail », actant la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branche, paraissaient au Journal Officiel. Dans le 1er cas, le gouvernement cède au lobby des transporteurs routiers et renonce à mettre en place un élément de la fiscalité écologique dont notre pays a besoin pour tenir ses engagements de réduction des émissions de CO2. Dans le second cas, le gouvernement a cédé au lobby patronal qui pourra dorénavant « négocier » dans les PME sans véritable présence syndicale des « accords » sur la durée du travail. Le gouvernement a ainsi choisi le moins-disant social et le moins-disant environnemental. » …

    Lire la suite
  2. Accueillir

    Des migrants en provenance de Calais sont arrivés ou vont arriver dans notre région (Hennebont, Guidel, Lanester, Lorient) et c’est heureux que le Pays de Lorient assure sa juste part d’accueil de ces personnes qui souvent ont affronté mille dangers et traversé tant de difficultés sur les routes de l’exil. …

    Lire la suite
  3. LORIS : un montage inacceptable

    À l’occasion du Conseil Municipal de Lorient, le 13 octobre 2016, deux bordereaux portaient sur la Société d’Économie Mixte LORIS. Pour «À Gauche l’Union Citoyenne Solidaire et Écologiste» Paul Cornic est intervenu deux fois pour dénoncer le montage que constitue cette société et l’impasse qui en résulte. …

    Lire la suite

Santé

  1. Maïs à la phosphine (Brest) : ce n’est pas à Triskalia de faire sa loi !

    Dans un communiqué du 20 février 2017, TRISKALIA et ses 2 filiales, COBRENA et NUTREA, acheteurs de 25 500 tonnes de maïs bloquées au port de Brest depuis le 16 décembre 2016 en raison d’une contamination à la phosphine, annoncent à grands renforts d’analyses que le maïs est commercialisable. C’est quand même un comble ! C’est l’entreprise prise en défaut d’utilisation de céréales non conformes, qui annonce elle-même que ces céréales sont à nouveau conformes ! Alors que l’enjeu de cette affaire est un problème de Santé Publique. Triskalia ne peut pas être à la fois, juge et partie ! …

    Lire la suite
  2. 13 janv. Laval (53). Projection débat. Pesticides et santé.

    Soirée projection du documentaire \ » La mort est dans le pré\ »  suivie d’un débat en présence de victimes de l’exposition aux pesticides dans le cadre de leur activité professionnelle. Compte tenu des enjeux de santé pour les malades mais aussi pour les générations à venir , il nous semble important que cette information soit portée auprès des futurs professionnels, élèves et étudiants qui se préparent à exercer des métiers relevant du champ de la santé publique au sens large. …

    Lire la suite

Agriculture

  1. Maïs à la phosphine (Brest) : ce n’est pas à Triskalia de faire sa loi !

    Dans un communiqué du 20 février 2017, TRISKALIA et ses 2 filiales, COBRENA et NUTREA, acheteurs de 25 500 tonnes de maïs bloquées au port de Brest depuis le 16 décembre 2016 en raison d’une contamination à la phosphine, annoncent à grands renforts d’analyses que le maïs est commercialisable. C’est quand même un comble ! C’est l’entreprise prise en défaut d’utilisation de céréales non conformes, qui annonce elle-même que ces céréales sont à nouveau conformes ! Alors que l’enjeu de cette affaire est un problème de Santé Publique. Triskalia ne peut pas être à la fois, juge et partie ! …

    Lire la suite
  2. Maïs empoisonné à Brest. Une bombe à retardement…qui doit être détruite de toute urgence

    Plusieurs organisations et syndicats demandent une audience d’urgence à Marisol Touraine. Depuis la mi-décembre, une cargaison de 25000 tonnes de maïs empoisonné à la phosphine, un biocide extrêmement toxique, est entreposée dans le port de Brest. Malgré les annonces des autorités sanitaires et de l’entreprise Nutréa-Triskalia, la phosphine tarde à se disperser au contact de …

    Lire la suite

Depuis les Régionales de 2015

  1. Porc Breton et nous et nous et nous…

    Surprise du Chef : le Conseil Régional de Bretagne est en train de mijoter un menu d’exception pour les lycéennes et lycéens bretons : du porc à toutes les sauces….Argument suprême : ce cochon serait bien de chez nous et donc à privilégier absolument. Le message de la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt est on ne peut plus clair : «  le  Conseil Régional de Bretagne  souhaite promouvoir dès 2017 l’approvisionnement de la restauration collective des lycées bretons, de produits porcins, issus de porcs nés, élevés et transformés en Bretagne (en lien avec le Plan Porcin) .\ » …

    Lire la suite
  2. Un budget restreint qui répond aux pressions mais pas aux enjeux de la Bretagne de demain

    Ne disposant plus d’élu(e)s au Conseil régional de Bretagne depuis les dernières élections de décembre 2015,  les écologistes bretons rassemblés veillent sur les dossiers régionaux. En amont de la prochaine session du conseil régional qui aura lieu les jeudi 24 vendredi 25 et samedi 26 mars prochains, ils sont revenus hier en conférence de presse sur les sujets majeurs, notamment sur les programmes du budget régional 2016 soumis au vote lors de cette session et ont fait des propositions lors d’une journée de travail. …

    Lire la suite

Remonter