Catalogne. Veiller aux fondements démocratiques de l’Espagne
Partager

EELV Bretagne s’associe à la déclaration de Ada Colau, la maire de Barcelone, qui décrivait jeudi soir, ce 2 novembre, comme un « jour noir de la démocratie ».

Alors que des élections sont imposées par le  gouvernement de Mariano Rajoy le 21 décembre, la justice espagnole met plusieurs membres du gouvernement catalan sous le coup d’un mandat d’arrêt international et incarcère les autres en détention provisoire. Sans juger du bien fondé de la démarche pour l’indépendance de la Catalogne, EELV Bretagne s’indigne de ce coup porté aux fondements démocratiques de l’Espagne et réclame au nom des libertés politiques, la libération des prisonniers.

Le Bureau Exécutif Régional

Lundi 6 novembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *