27 sept. Retours d’Assemblée Générale. 4 têtes de liste désignées. 🗓 🗺
Partager

Les élections régionales auront lieu le 6 et 13 décembre prochains. Comme prévu lors de l’Assemblée Régionale de Carhaix le 2 mai dernier, une  Assemblée Générale Régionale avait lieu dimanche 27 septembre et avait comme objectif d’acter les partenaires d’EELV pour la campagne des régionales et désigner les 4 têtes de liste départementales.

AG1_450
Les 8 premiers candidat-es autour de René Louail. De gch à droite: Franck Guillouzouic et Cécile Franchet (56), Christophe Winckler et Nadine Kassis (29), René Louail, Marie-Pascale Deleume (ouv), Pascal Dallé (BE), Didier Chapellon et Marie-Pierre Rougier (BE) (35)

AG3_450

AG4_450
Les 3 têtes de liste autour de René Louail : Christophe Winckler (29), Marie-Pascale Deleume (35) et Cécile Franchet (56)

Cette AG se tenait au centre Social “Carrefour 18” à Rennes de 10h00 à 13h30. L’après-midi, de 14h30 à 16h30,  “5 ateliers formation” avaient lieu.

Ordre du Jour de l’AG :

  • Programme et axes prioritaires de campagne
  • Présentation et validation des accords avec d’autres organisations et/ou groupes politiques.
  • Finalisation des listes et validation.

AG5_450

AG6_450

AG8_450

AG9_450

AG10_450

Ateliers Formation (14h30 à 16h30)

Possibilité de participer à 2 ateliers (chaque atelier étant d’une durée d’une heure)

  • Atelier “réseaux sociaux “
  • Atelier “tractage et porte à porte”
  • Atelier “animation de débats”
  • Atelier “éléments de langage”
  • Atelier avec les responsables des Groupes Locaux : “mobiliser son GL pendant la campagne”.

AG11_450

AG12_450

Convocation en PDF ici : Convoc AG 270915

Qu’en dit la Presse?

LE TELEGRAMME

Bretagne Côtes-d’Armor EELV. Avec Bretagne Écologie mais sans le Front de gauche

28 septembre 2015

les-tetes-de-liste-dans-les-departements-bretons-sont_2547984_660x325p

Les têtes de liste dans les départements bretons sont : Christophe Winckler… Les têtes de liste dans les départements bretons sont : Christophe Winckler (29), Marie-Pascale Deuleume (35), René Louail (22) et Cécile Franchet (56).

Hier, à Rennes, lors de leur assemblée générale, les adhérents d’Europe Écologie-Les Verts Bretagne étaient, notamment, appelés à se prononcer sur la stratégie du groupe et sur la constitution des listes dans le cadre des prochaines élections régionales. Finalement, la campagne électorale se fera sans le Front de gauche, une alliance que le vote des adhérents a rejeté à 70,85 % et ce malgré les nombreuses discussions menées entre les deux formations depuis plusieurs mois et des « avancées significatives » enregistrées. Les militants ont en revanche voté à plus de 80 % pour un accord avec Bretagne Écologie. La coalition verte et d’ouverture devrait être représentée par les quatre têtes de liste suivantes : le conseiller régional René Louail (Côtes-d’Armor), le chef d’entreprise Christophe Winckler (Finistère), la militante écologiste, associative et syndicale Cécile Franchet (Morbihan) et comme personnalité d’ouverture, Marie-Pascale Deuleume, membre du Ceser (Ille-et-Vilaine). Un Tro Breizh en combi Volkswagen Des candidats qui souhaitent défendre « un projet dynamique pour la Bretagne » qu’ils veulent aussi enrichir avec les contributions de tous à travers une plate-forme collaborative. Ils veulent ainsi mener une campagne au plus près du terrain en effectuant un « Tro Breizh » des alternatives. Pour ce faire, ils sillonneront, jusqu’au 11 octobre, les 21 pays bretons à bord d’un combi Volkswagen, vert, baptisé « Green Machine ».

LE MENSUEL DE RENNES

Régionales : Les écologistes présentent leurs têtes de listes en Bretagne

Auteur : Julien Joly

1/1

René Louail, chef de file des écologistes en Bretagne.

Samedi, les écologistes rassemblés autour de René Louail ont présenté leurs têtes de liste pour les élections régionales.

Les écologistes ont présenté samedi leurs têtes de listes en Bretagne pour les élections régionales qui se dérouleront les 6 et 13 décembre. En Ille-et-Vilaine, il s’agit de la Rennaise Marie-Pascale Deleume. Ingénieure agronome de 52 ans, cette militante associative est par ailleurs membre du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser).

Les listes sont départementales, même si le scrutin est régional. Elles seront conduites par René Louail, président du groupe EELV au Conseil régional. Elles se composent de membres d’Europe écologie-Les Verts (EELV) et de Bretagne écologie (BE) mais aussi de candidats d’ouverture.

Ille-et-Vilaine : 1. Marie-Pascale Deuleume (ouverture), 2. Didier Chapellon (EELV), 3. Claire Desmares (EELV), 4. Pascal Dallé (BE), 5. Cathie Bertin (EELV).

Côtes-d’Armor : 1. René Louail (EELV), 2. Sylvie Bourbigot (EELV, 3. Jacques Mangold (EELV), 4. Valérie Poilane (ouverture).

Morbihan : 1. Cécile Franchet (EELV), 2. Franck Guillouzouic (BE), 3. Gwenn Le Potier (EELV), 4. Joël Lavvé (EELV), 5. (Non indiqué).

Finistère : 1. Christophe Winckler (EELV), 2. Nadine Kassis (EELV), 3. (Non indiqué) 4. (Non indiqué) 5. Vincent Esnault (EELV).

Une alliance avec le PS ? « On n’exclut rien ».

Pour ce premier tour, les écologistes comptent mener une « campagne de proximité » en surfant notamment sur l’actualité de la Conférence de Paris sur le changement climatique.

Pour l’instant, les alliances ne s’éloignent pas de leur famille politique. Les militants ont rejeté une alliance avec le Front de gauche en Bretagne. En cause, des divergences sur la réforme territoriale, l’énergie, ou encore le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Les écologistes fusionneront-ils leurs listes avec celles du PS au second tour ? René Louail élude : « On n’exclut rien ». Mais le sujet devrait être abordé lors d’une « assemblée générale interne qui aura lieu avant le premier décembre ».

Une chose est sûre, cependant : « On ne fera rien pour que Marc Le Fur ou le FN soit à la présidence de la Région Bretagne… »

OUEST FRANCE

Journal Ouest-France du lundi 28 septembre 2015
Edition : Bretagne – Rubriques : Région
Pas d’accord entre écologistes et Front de gauche

René Louail au volant du Combi des Verts entame un tour de Bretagne.

Ouest-France

Europe Écologie-Les Verts et le Front de gauche (Parti communiste et Parti de gauche) ne feront pas liste commune aux régionales.

Il y aura eu des discussions, mais pas d’accord au final. Hier à Rennes, lors d’une assemblée générale, les militants d’Europe Écologie-Les Verts ont refusé l’idée de listes communes aux régionales. Le score est net : 70 % contre. « Il y a eu des avancées significatives et importantes », concède René Louail, chef de file régional des écologistes. Mais pas assez. Pour autant, il n’écarte pas un tel rapprochement pour des échéances électorales plus lointaines, mais pas pour les régionales de décembre. « Il faut un peu de temps », glisse-t-il.

Du côté du Front de gauche, on « regrette » cet accord qui n’a pu aboutir. « Malgré les urgences démocratiques, sociales et écologiques auxquelles nous devons faire face, nous faisons le constat que l’union possible en Provence Alpes Côte-d’Azur ne l’est pas en Bretagne », commentent Xavier Compain et Sylvie Larue, chefs de file du Front de gauche.

Une campagne qui roule

Les militants d’Europe Écologie-Les Verts ont aussi validé l’accord avec Bretagne écologie, la petite formation qui avait rallié le Parti socialiste en 2010. Là aussi, le vote a été clair : l’accord électoral a été validé par 85 % des votants. Des discussions continuent avec Nouvelle Donne, une autre formation de gauche. « La Bretagne est une région où les écologistes sont rassemblés », se félicite ainsi René Louail.

Le conseiller régional sortant a donc pu démarrer sa campagne sur les chapeaux de roues, celles d’un Combi Volkswagen de couleur verte qui entame un tour de Bretagne qui débute ce matin à Redon (programme complet sur uneautrevoie-bretagne.bzh).

Un peu gênant alors que le constructeur allemand se retrouve dans la tourmente après la révélation des analyses antipollution truquées de ses moteurs diesel. René Louail a donc fait tourner le moteur pour montrer que le Combi est à essence. Il n’a pas eu besoin d’exhiber la carte grise pour montrer que l’engin n’est plus côté à l’argus. Mais pour les Verts, c’est surtout la preuve que l’on peut économiser le matériel sans céder aux caprices de la société de consommation.

Didier GOURIN

Journal Ouest-France du lundi 28 septembre 2015
Edition : Ille-et-Vilaine – Rubriques : 24 heures en Ille-et-Vilaine
>> Pour commander un journal déjà paru ou une reproduction au format original, cliquez ici

 

Écologistes : les premiers noms pour les régionales

 

Europe Écologie-Les Verts a validé, hier, les cinq premiers noms de sa liste en Ille-et-Vilaine. Derrière Marie-Pascale Deuleume (Rennes), Didier Chapellon (Rennes), Claire Desmares (Sixt-sur-Aff), Pascal Dallé (Fougères) et Cathie Bertin (Acigné) mèneront la liste des écologistes.

Symboliquement Marie-Pierre Rouger, conseillère régionale sortante Bretagne écologie, qui fait liste commune avec Europe Écologie-Les Verts, occupera la dernière place.

Après deux mandats à la Région, elle a décidé d’en rester là pour mettre en pratique les engagements des écologistes en matière de non-cumul des mandats. Ce qui passe aussi pour eux par une limitation des mandats dans le temps. Pour autant, insiste Marie-Pierre Rouger, « la fin d’un mandat politique ne signifie pas la fin de l’engagement politique ».

 

Depuis les Régionales de 2015
Carrefour 18, 7 rue d'Espagne, Rennes Carte