Ecotaxe : Renoncer, c’ est subir
Partager

EELV Bretagne consterné par la décision, prise le 10 octobre dernier,  de la Ministre de l’environnement de reporter une nouvelle fois l’application du projet d’écotaxe en France  alors que plusieurs pays l’appliquent déjà au sein de l’Union Européenne.

Ce signe consternant présage de la volonté politique de ne pas tenir les engagements à la veille de la loi sur la transition énergétique. Si aujourd’hui le lobby routier fait céder le gouvernement, on peut imaginer comment le lobby nucléaire peut s’apprêter à passer à l’action pour

Renoncements après renoncements, le gouvernement Valls décourage chaque jour un peu plus ceux et celles qui attendaient un changement porteur d’avenir et d’espoir.

Dans le domaine de la transition énergétique, ce sont les citoyen-nes contribuables qui devront mettre la main au portefeuille à la place des entreprises notamment dans le secteur agro-alimentaire, qui ont fait le choix des marchés éloignés, le plus souvent aux faibles valeurs ajoutées.

Enfin, quelle image désastreuse la France entend donner au monde entier, à la veille de la conférence mondiale sur le climat sur la transition écologique de l’économie ?

 

Michel Forget, secrétaire régional EELV Bretagne