Entre-deux tours. Pas d’accord : l’exception bretonne !
Partager

Au lendemain de la COP21, l’écologie politique ne sera plus représentée au Conseil Régional de Bretagne. C’est une première depuis 23 ans et une exception en France. René Louail, tête de liste du rassemblement écologiste, ses colistie-res et tous ceux et celles qui croient qu’une « Autre voie » est possible pour la Région, condamnent la méthode employée, regrettent cette situation et ne donnent pas de consigne de vote pour le second tour.

Dans les faits, seules deux courtes rencontres avec le directeur de cabinet du Président du Conseil Régional, accompagné du directeur de campagne de Jean-Yves Le Drian, leur ont été concédées. Il n’y a pas eu de négociation et  aucune discussion sur le projet n’a pu avoir lieu. Contrairement à ce qui s’est passé dans les autres régions françaises, Jean-Yves Le Drian a refusé une représentation proportionnelle des écologistes au sein de l’Assemblée alors que ceux-ci étaient prêts à  partager un projet qui aurait permis à la Bretagne de répondre aux enjeux du dérèglement climatique et de la crise économique et sociale. Jean-Yves Le Drian, confirme son choix annoncé, dès février,  de ne pas avoir d’écologistes dans sa majorité, et donc une gauche rassemblée.

Pour René Louail et ses colistie-res, la démocratie en France et en région, est abîmée : à l’heure où un électeur sur deux ne se déplace plus pour aller voter et que près de 50 000 personnes ont voté blanc ou nul, il est temps de renouveler le fonctionnement des  institutions afin que le dialogue reprenne entre les élu-es et les citoyen-nes et que le vote de chacun-e soit respecté. Dans un contexte national où chacun-e doit prendre ses responsabilités pour relever ensemble les enjeux climatiques et économiques de demain, il est urgent de redonner toute sa place aux valeurs qui fondent notre démocratie : liberté, fraternité et égalité.

 Arbre_800

27 réflexions au sujet de “Entre-deux tours. Pas d’accord : l’exception bretonne !

  1. idem lors des précédentes régionales la liste EELV/UDB avait appris par l’imprimeur que le bon pour impression du matériel de campagne avait été expédié par JY LD avant la fin des négociations!Mais pourquoi R Louail est – il allé voir le PS :que pouvait-il attendre du despote JY LD,mémoire trop courte?

  2. Le Drian-Le Fur : blanc bonnet et bonnet blanc : de zélés promoteurs des intérêts des cartels de l’agro-alimentaire en Bretagne (3 milliards d’euros pour le groupe Avril-Sofiprotéol de X. Beulin, merci Manuel Valls !) ; cartels qui détruisent l’agriculture vivrière dans les pays émergents (monocultures d’exportation au profit de « notre » élevage industriel), jetant des millions de paysans africains et sud-américains vers les bidonvilles et les routes de l’exode ; cartels qui détruisent l’emploi et l’agriculture paysanne en Bretagne ; cartels qui empoisonnent les salariés avec leurs pesticides (Triskalia) et les consommateurs avec leurs sacs de flotte et de cartilage aux antibios qu’ils osent encore nommer « viande » ; cartels qui détruisent les sols, la qualité de l’eau et la diversité biologique…
    Honneur donc à René Louail et à ses colistiers qui n’ont pas accepté de se soumettre au dictat du proconsul en Bretagne d’un gouvernement qui n’a cessé d’ouvrir grand la voie à la marche du FN vers la prise du pouvoir, en trahissant son propre électorat, en entérinant le discours sécuritaire des Lepens et consorts et en instaurant l’État de siège renouvelable (permanent ?) pour mieux étouffer toute contestation de ses dictats ( NDDL, destruction des fonds marins en baie de Lannion etc…)

  3. Pas une seule voix écologiste au 2ème tour ne doit se porter sur le ministre de la guerre/cumulard.

  4. Bonsoir !
    Ecologiste depuis toujours, mais non encarté, je ne suis aucunement surpris du refus de M. Le Drian. Regardons le passé : jamais les membres du PS n’ont été écologistes, ce n’est pas dans leur nature. Aujourd’hui, ils sont ouvertement libéraux. L’actualité fait que le président de la République et certains de ses ministres semblent se préoccuper de défense de l’environnement. Ne nous y trompons pas : ils s’occupent de la Cop 21, pas d’environnement ! Et lorsque celle-ci sera terminée, qu’ils auront leurs photos et leurs signatures, je crains qu’ils ne balaient d’un revers de main, et les engagements et leur artificielle fibre écologique (en lançant les travaux à Notre Dame des Landes notamment, projet que défend m. Le Drian !)
    Remarque : qu’elle est lourde à porter, l’erreur d’alliance d’EELV ! Pourquoi avoir participé au gouvernement ? Je crains que l’écologie, elle qui a si peu d’écho en France (il faut être lucide) ne s’en remette pas !
    Autre point : il y a un point fondamental qui n’est jamais abordé par EELV et les autres formations écolo. C’est celui de l’éducation. Pas du financement des lycées ou collèges ou écoles, pas de la sensibilisation à l’environnement dans les programmes, mais du fondement même de l’éducation. Je m’explique rapidement : les Français sont majoritairement individualistes et égoïstes, ce qui est normal quand on examine l’éducation dans notre pays, aussi, ils ne peuvent être solidaires et épouser les valeurs de l’écologie. La montée du FN en témoigne. Moi qui suis enseignant, je me rends bien compte que notre système éducatif basé sur le travail individuel, les évaluations individuelles dès le plus jeune âge, les examens individuels … ne peuvent former que des adultes individualistes, souvent jaloux les uns des autres. C’est cela qu’il faut commencer par changer. Changer de voie, c’est d’abord changer l’éducation. Tout le reste en découle …
    Gilles Brasset (enseignant)

  5. Les méthodes de l’équipe de Le Drian sont déplorables. Dans les autres régions, les candidats socialistes, souvent mis en difficulté, en appellent à l’unité de la gauche et aux fusions des listes en prévision du second tour, et si tel n’était pas le cas les socialistes n’hésiteraient pas à imputer la responsabilité de leurs échecs électoraux aux autres formations de gauche. Mais dès lors que le candidat socialiste arrive largement en tête « l’unité de la gauche » devient tout de suite moins importante…
    Malgré tout le dégout que peuvent m’inspirer Le Fur le Pennelle je voterai blanc dimanche. C’est là qu’on regrette le score inférieur à 10 %.

  6. Ecolo de longue date, je suis surpris que chez EELV, on est la mémoire aussi courte. C’est exactement le même scénario qu’en 2010.
    Le Drian ne veut pas d’écolo, c’est clair !

  7. Au moment ou la COP 21 piétine et risque une nouvelle fois, comme les précédents rendez vous mondiaux, de ne pas donner un élan planétaire pour agir pour le climat, pour la survie de la planète; je commencerai ma journée de dimanche par planter un arbre, signe de vie et d’espoir.
    Dans un second temps, j’irai voter. Je déposerai dans l’urne, un bulletin des écolos rassemblés en Bretagne
    Continuons le combat, laissons la haine aux guerriers

  8. réjouissons nous de cette non phagocytose ;
    que pouvions espérer d’une fusion avec quelqu’un dont nous sommes séparés sur la quasi totalité des sujets !
    nous sommes sans doute plus proches de certains des co listiers de M Le Drian sur certains points mais comment pensez que cela aurait pu nous permettre d’être entendus quand nous savons que tout est décidé par le ministre et son proche état major .
    j’espère que cet épisode permettra une reconstruction d’un mouvement écologiste et solidaire ou solidaire et écologiste ou tout simplement humaniste
    car il me semble qu’il ne peut pas y avoir d’humanisme sans écologie
    Ne pleurons pas IL nous a condamnés à relever la tete en nous évitant de devenir des supplétifs
    nous pouvons marcher la tete haute et regarder loin devant nous
    Mais nous n’y parviendrons que tous ensemble
    roland Nouvelle Donne 22

  9. Dès le premier tour, je savais que je voterai blanc au second! Nous n’avons rien à attendre de Mr Le Drian (qui cumul de surcroit). Aucun débat sur ses idées et il emporte la mise… Il est tellement sur de lui ce Mr « va t-en guerre » Il est très loin de nos préoccupations solidaires et écologistes et vu notre score inférieur à 10%, il nous méprise! La seule alternative est de continuer à militer sur le terrain fidèles à nos valeurs. l’éducation est la seule façon de défendre nos valeurs républicaines, voter dans l’émotion sur des enjeux nationaux alors qu’on vote pour les régionales. Tout est mélangé! l’ignorance et le manque de débats sur le programme (rôle des médias?)arrive aux résultats des votes absurdes qui ne sont pas une surprise ni un « choc »

  10. J’ai voté front de gauche dimanche dernier, j’imagine que Le Drian aurait fait de même (pas d’accord) avec cette liste si elle avait passé le cap des 5 pourcents. Je constate que le Drian ne veut pas de rassemblement de la gauche au second tour, tant pis j’irai voter blanc Dimanche prochain.

  11. Bonjour! M Le Drian ne veut pas d’écologistes au second tour. Je déposerai donc pour la deuxième fois dans l’urne un bulletin de la liste Une autre voie pour la Bretagne.

  12. J’ai 57 ans. Devant le comportement lamentable de Le Drian, Dimanche, pour la première fois de ma vie, je n’irai pas voter.

  13. Et si en 2017 les écologiques n’ont pas la mémoire qui flanche (à force de fumer du cannabis??) et que le PS ait besoin d’aide au second tour, qui viendra réclamer leur vote?

  14. Roland à raison il nous faut garder la tête Haute et regarder tous ensemble loin devant nous. L’avenir saura nous donner raison. Mais pour cela il faudra pourquoi pas nous rassembler sur un programme commun avec les différentes forces véritablement de Gauche. Il me semble utopique de prétendre allez seul au combat. Alors sachons ensemble nous retrouvez pour d’autres espérances. Afin de donner un espoir aux générations futur. Gilles Nouvelle Donne 22

  15. Dimanche, j’irai voter mais ce c.. n’aura pas non plus ma voix ! Je lui prépare un petit bulletin de vote…effectivement, ça + ça + ça…. pas étonnant que le FN progresse.

  16. Bravo M. LOUAIL, laissons la haine aux guerriers et continuons à « planter des arbres ». Ensemençons la Bretagne de la bonne graine, celle qui a résisté au temps et qui nourrira encore nos populations rurales. Et puis mettons de la couleur dans nos jardins. Je vais continuer à aller voter en mon âme et conscience pour le « socialisme partageur » et non pas pour un chef de guerre ! En parlant de mon cœur à son cœur, je veux lui dire de viser l’économie citoyenne, celle de la paix, richesse entre les peuples. Et puis le message de mécontentement peut aussi être facilement concrétisé individuellement vers ce parti.

  17. considérant Le Drian solidaire de la politique sécuritaire de Valls, de l’économie productiviste de Macron (et Beulin), et va-en-guerre (derrière les américains) de Hollande, pour la 1ere fois depuis 40ans,je n’irai pas voter dimanche prochain,même pour voter blanc ou nul, ces bulletins n’étant pas vraiment pris en compte.

  18. personnellement je préfère l’abstension aux votes nul ou blanc, car je ne veux pas « faire mine » de voter et je réfute l’argument du devoir civique : le candidat Le Drian exprime clairement qu’il n’a pas besoin du vote des électeurs ayant voté Louail au 1er tour et je trouve ça pas plus civique

  19. mais j’irai sans doute mettre le bulletin proposé par René Louail « je plante un arbre » par solidarité avec tous les électeurs humiliés

  20. C’est tout l’échec des régionales, EELV savait qu’en allant tout seul il ne serait pas au second tour. Que de regrets qu’il n’y ait pas eu d’alliance avec des non encartés et le Front de gauche pour exister en région Bretagne. Il faut réfléchir maintenant collectivement à faire autrement pour les prochaines élections.

Les commentaires sont fermés.