Loi littoral : l’attaque de trop !
Partager

Le 16 mai dernier, lors de l’examen en commission à l’Assemblée Nationale de la Loi ELAN portant sur le logement, le secrétaire d’Etat Julien Denormandie a donné un avis « très favorable » à plusieurs amendements du Groupe LREM remettant en cause la loi littoral. Le plus problématique permet de définir « des zones de densification » via les documents d’urbanisme locaux. En clair, les élu-e-s  locaux auront le droit de s’asseoir sur la Loi Littoral pour urbaniser des zones jusqu’ici protégées.

EELV Bretagne s’indigne de cette attaque de la loi Littoral. Après avoir vendu le sable du Trégor, le gouvernement et son président ne sont pas avares de mauvais coups.Ce gouvernement de marchands s’apprête à vendre aux bétonneurs notre bien le plus précieux: la nature.Créée en 1986, la loi Littoral, socle essentiel de notre législation sur la préservation de notre environnement, est en danger. La loi Élan inclut nombre d’amendements des députés LREM qui remettent en cause la loi littoral. Demain, rien n’interdira de construire dans la zone des 100m et même s’il s’agit d’équipements commerciaux. Le projet de la loi Élan sera étudié en séance le 28 mai 2018 ; EELV Bretagne appelle à la mobilisation et à l’interpellation des député-e-s afin qu’ils ne commettent pas l’irréversible.

Vendredi 25  mai 2018

 

NB. Début 2017, une pétition pour protéger la loi avait été initiée par un élu local écologiste, Jean-Laurent Félizia, qui avait recueilli plus de 280 000 soutiens, dont ceux d’Alain Bougrain-Dubourg, Yann Arthus-Bertrand, Isabelle Autissier, Michèle Rivasi, Nicolas Hulot et… Emmanuel Macron, alors en campagne présidentielle.  Aujourd’hui actualisée : https://www.change.org/p/10053332/u/22779327?utm_medium=email&utm_source=petition_update&utm_campaign=336457&sfmc_tk=2loRCj4%2fZTD9y6fWGuP1sB%2fGNCjCDyNZu9hf9SVUX5TV7zYq53j42hYBbvPW7GnB&j=336457&sfmc_sub=210044810&l=32_HTML&u=60189644&mid=7259882&jb=294