Projet avicole. Non au poulet bas de gamme.
Partager

Le 06 09 2018

Des habitants de Carantec, inquiets de l’impact d’un projet d’élevage avicole sur leur environnement et sur les autres activités du secteur (conchyliculture, tourisme, villégiature), ont fait appel à la justice pour dire le droit. Le groupe EELV du pays de Morlaix soutient leur démarche et dénonce les tentatives d’intimidation qui s’exercent sur ces personnes. 

La Chambre d’agriculture et la FDSEA ont conduit une génération d’aviculteurs à la ruine, en les incitant à produire du poulet bas de gamme pour l’exportation, dédaignant les messages d’alerte lancés par les écologistes sur l’impasse humaine, économique et environnementale de ce choix. Au lieu de tirer les leçons de cet échec cuisant, ces organisations cherchent aujourd’hui à adapter à l’élevage avicole (sous la pression des consommateurs) en portant des projets qui restent surdimensionnés et destructeurs pour l’environnement, caractérisés par l’industrialisation, la concentration et l’intégration.

Des exemples multiples dessinent pourtant une autre voie, économiquement viable, fondée sur la qualité des produits, le lien avec le sol avec la production locale d’aliments, le bien-être des animaux avec des tailles d’élevage raisonnables, et redonnant aux paysans la fierté d’exercer leur métier. C’est cela qu’il faut encourager et soutenir. 

Jean jacques Loheac

0689845386

morlaix@eelv.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *