Réforme du code du travail. Appel à la mobilisation du 12 septembre 2017
Partager

Facilitation des licenciements, affaiblissement des organisations syndicales, démantèlement des Comités d’hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT), cette réforme suit une logique très claire d’affaiblissement des salarié-es dans leur rapport à l’employeur-e.

EELV Bretagne appelle à la mobilisation sociale le 12 septembre, partout, contre la loi dite « travail ».​ ​

Pour EELV, cette réforme est idéologique, cousue de préjugés, et n’aura aucun effet sur l’emploi. Au contraire, en renforçant le déséquilibre existant entre les employeur-es et les salarié-es, elle aura des effets dévastateurs sur la collectivité en entreprise​, en fragilisant la cohésion sociale. ​

Cette réforme ne présente par ailleurs aucune avancée significative concernant les droits des salarié-es, en dehors de l’augmentation – faible- de l’indemnité légale de licenciement de 1/5ème de mois à ¼ de mois par année d’ancienneté. On aurait pourtant pu attendre d’une réforme moderne et progressiste qu’elle soit équilibrée entre les avancées pour l’employeur et celles pour les salarié-es. On aurait ainsi pu espérer une régulation de l’économie collaborative, un encadrement de l’emploi des vrais-faux salarié-es « uberisés » payés à la tâche et précarisés. Hélas, les salarié-es précaires n’ont semble-t-il rien à attendre de ce gouvernement.

Michel Forget, sécrétaire régional et porte-parole d’EELV Bretagne

 

Le tract en PDF ici : TractLoiTravailXXL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *