Licenciement abusif au Carrefour Langueux (22). Appel à mobilisation 🗓
Partager

Vendredi 6 juillet  2018

Lors de la grève du 31 mars dernier, Jimmy Destrez a été renvoyé puis licencié pour faute lourde par Carrefour à cause d’un emballage de godemiché déposé sur une voiture de la direction lors d’une action collective à Langueux, à côté de Saint-Brieuc.

Alors qu’un PDG bénéficie d’une retraite chapeau supérieure à 500 000€. Alors que des actionnaires sont rémunérés à 345 millions cette année. Alors que le niveau des revenus, selon l’Oxfam, représenterait 536 jours de salaire moyen d’un salarié du groupe. Le groupe Carrefour annonce 2000 licenciements d’ici 2022.

Dans cette démarche absurde, la direction de Carrefour Langueux a cherché un prétexte pour justifier un licenciement qui, pour le moins, paraît abusif.

EELV Bretagne soutient les actions de la CGT Carrefour pout la réintégration de Jimmy Destrez et dénonce la politique de ce groupe de la grande distribution.

Nous soutenons l’appel de la CGT qui donne rendez-vous le 11 juillet prochain au magasin Carrefour pour une nouvelle journée d’action.

Ici l’appel de la CGT pour le 11 juillet

Actualité Economie et social