Algues vertes. Trente années de lutte anéanties par trois années de FNSEA aux manettes de l’agriculture à la Région.
Partager

 

 

 

 

Ce week-end, à l’unité de valorisation organique (UVO) des déchets de Launay-Lantic (22), ont été recueillies 2000 tonnes d’algues vertes échouées. 6 000 tonnes d’algues vertes pour toute l’année 2018. Et déjà 5 000 tonnes ramassées en baie de Saint-Brieuc, alors que la saison commence à peine. Une situation hors norme catastrophique et scandaleuse. Pour EELV en Bretagne, l’unique solution est de changer de politique agricole…

 

On pourrait se réjouir et penser que l’écologie politique progresse, malheureusement non.

Depuis 2015, sous couvert de modernisation, l’arrivée de la FNSEA à la tête de la région dans le domaine agricole n’a rien résolu au contraire : Accélération de la concentration porcine (Plan porcs en avril 2016 de 32 millions d’euros), accélération du nombre de méthaniseurs, poulaillers géants et stabulations libres pour bovins, bassines d’irrigations, installation de fermes usines, pesticides …

EELV Bretagne s’insurge devant les pratiques honteuses et appelle chacun-ne à se mobiliser pour les dénoncer.

EELV Bretagne refuse ce productivisme agricole et regrette que le syndicat majoritaire comme notre gouvernement verdissent toujours leurs discours mais jamais leurs actes. Le double discours permanent des responsables à la Région et de la FNSEA sur l’environnement et le peu de mobilisation des chambres d’agriculture, à qui l’on a confié la mise en œuvre des plans algues vertes, n’aide pas. Pendant ce temps, les contribuables continuent de payer le coût des dépollutions. L’Etat et la Région doivent reprendre la main sur la définition et la mise en œuvre des plans algues vertes, afin d’obtenir de véritables avancées.

 

La bataille de l’eau est loin d’être gagnée (1). La France peut réorienter sa politique agricole si elle le souhaite. C’est le meilleur plan contre les algues vertes.

Le Bureau exécutif d’EELV Bretagne

 

  • Seulement 7% des masses d’eau sont conformes aux exigences de la DCE (Directive Cadre Eau)

7 réflexions au sujet de “Algues vertes. Trente années de lutte anéanties par trois années de FNSEA aux manettes de l’agriculture à la Région.

  1. quand les puissants imposent leurs idées , voici ce que ça donne, je veux une Bretagne propre, on peut le faire, battons nous pour cela.

  2. vu que c’est en grosse parti a cause de la politique de la fnsea, je pense que l’on devrais récupérer les fameuses algues et les déposer a la fdsea de rennes!

  3. Bonjour, la première des chose pour lutter contre la prolifération de l’agriculture intensive qui pollue nos eaux et nos sols. Il faudrait que toute les taxe qui serve à dépolluer soit partager seulement sur ceux qui pollue et des aides pour ceux qui se lance dans le bio.

  4. Les politiques comme la FNSEA lobby indispensable de tous les gouvernements successifs sont entièrement responsables de ces algues, on devrait leur faire bouffer..

Les commentaires sont fermés.