Il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire une crise démocratique
Partager

A la suite de l’allocution du Président de la République, nous prenons acte de l’amplification de la crise sanitaire qui traverse notre pays. Elle aura malheureusement des conséquences économiques et sociales.

En responsabilité, il nous faut collectivement mettre en œuvre les mesures nécessaires pour limiter la propagation du virus Covid-19 et appliquer les préconisations de l’Etat et des services sanitaires.

Les élections municipales sont maintenues, c’est évidemment une bonne décision. En toutes circonstances la vie démocratique de notre pays doit demeurer.

Il ne faut pas ajouter à la crise sanitaire une crise démocratique.  Aussi, nous appelons l’ensemble des bretons et des bretonnes à se rendre massivement aux urnes les 15 et 22 mars.

Matthieu Theurier et Priscilla Zamord, candidat-e à Rennes

A la suite de l’allocution du Président de la République, nous prenons acte de l’amplification de la crise sanitaire qui  traverse notre pays. Elle aura malheureusement des conséquences économiques et sociales.