La Bretagne doit rester une terre de solidarité et d’accueil

Tribune


La Bretagne doit rester une terre de solidarité et d’accueil


Nous, élu.e.s écologistes de toute la Bretagne, conseiller.ères municipaux.ales, métropolitain.es et d’intercommunalités, conseiller.ères départementaux.ales, conseiller.ères régionaux.ales et sénateur, exprimons notre profonde déception concernant l’abandon du projet Horizon de Callac.
Porté par le fond de dotation Merci et la mairie, ce projet prévoyait d’accueillir des réfugié.e.s
pour redynamiser la commune et rénover plusieurs sites vacants.


Au travers de l’histoire, la Bretagne a toujours été un refuge pour de nombreux.euses
exilé.e.s fuyant la guerre, l’oppression, la dictature, les persécutions. La diversité culturelle
est une vraie richesse pour notre région. Encore aujourd’hui, de très nombreuses communes bretonnes jouent un rôle actif dans l’accueil d’exilé.e.s, dans le cadre de relations partenariales avec les associations et services compétents, générant des situations très bien acceptées par les populations locales.
Nous condamnons fermement la violente campagne de désinformation, d’intimidation et de
harcèlement exercée à l’encontre des élu.es et de la population de Callac
favorables à ce
projet d’inclusion durable de familles exilé.e.s. Nous apportons notre soutien au Maire de la
commune, à son équipe municipale ainsi qu’aux porteurs de ce projet, victimes de violences
et de pressions inacceptables.


L’abandon du projet Horizon est un nouveau signal d’alerte sur la progression des forces
xénophobes et racistes en Bretagne
qu’il s’agit de prendre très au sérieux. Nous avons perdu une bataille pour l’humanisme, mais pas la guerre contre les idées d’extrême-droite. L’abandon du projet à Callac ne doit pas devenir un épouvantail, mais plutôt un appel à renforcer nos efforts pour promouvoir et traduire en actes les valeurs d’humanisme, de tolérance, de respect des personnes humaines et de solidarité.


Nous, élu.e.s écologistes de toute la Bretagne, faisons tout ce qui est en notre pouvoir au quotidien, en partenariat avec les acteurs mobilisés sur ce sujet, pour favoriser l’accueil des
personnes exilé.e.s et leur inclusion durable dans la société bretonne. Nous connaissons
dans nos territoires et au-delà, de nombreuses expériences d’accueil très positives, tant
pour les accueilli.e.s que pour les habitant.e.s et leur territoire.
Partageons-les davantage
pour qu’elles fassent école et contribuent à un récit général favorable aux exilé.e.s.


La Bretagne est une terre d’accueil.
Mobilisons nous toutes et tous pour qu’elle le reste.

Pour co-signer cette tribune c’est par ici