L’écologie pour agir

Yannick Jadot est LE candidat de l’écologie et du climat.

Toutes les informations sur sa campagne sont ici

15 propositions pour une République écologique et sociale

(février 2021)


1. Investir 20 milliards d’euros par an dans l’innovation et l’économie pour ne plus
subir les catastrophes sanitaires et climatiques annoncées, les drames humains, les
désastres sociaux et le désordre démocratique qui en découlent. 20 milliards d’euros
par an, c’est l’investissement public nécessaire pour réussir la transition écologique !
Notamment :
 rendre la rénovation thermique des logements accessibles à tous ! 100% des
coûts de rénovation thermique sont pris en charge pour les ménages vulnérables
avec avance des frais par les énergéticiens et service public de la rénovation.
 respirer un air sain, en interdisant la vente des voitures diesel et thermiques
classiques à partir de 2030 . L’innovation, la transformation et l’accompagnement
du secteur automobile s’organisent avec les constructeurs, les équipementiers, les
salariés, les collectivités et les associations.


2. Créer un contrat de sécurisation et de transition professionnelle pour qu’aucun actif
ne se retrouve au chômage dans les secteurs en conversion.


3. Conditionner 100% des aides publiques aux entreprises au respect du climat, du
progrès social et de l’égalité entre les femmes et les hommes . L’intervention
publique doit également contribuer à renforcer notre souveraineté nationale ou
européenne dans les secteurs et les infrastructures stratégiques.


4. Approvisionner 100 % des cantines des écoles, des hôpitaux, des universités et des
autres établissements publics avec des produits biologiques, de qualité et locaux.
Affecter pour cela 30% des fonds de la Politique Agricole Commune à des contrats de
transition agricole et alimentaire passés avec les paysans.


5. Sortir progressivement mais résolument de l’élevage industriel , où la souffrance
animale est intolérable. Commencer par l’interdiction de l’élevage en cage et des
élevages d’animaux à fourrure . De la même façon, interdire l’importation des
produits issus ou contribuant à la destruction des forêts primaires , notamment soja
et huile de palme, contribue à la lute contre la propagation de virus à l’origine des
nouvelles épidémies.


6. Sanctuariser la biodiversité : les terres arables, les forêts, le littoral, les cours d’eau…
Zéro artificialisation nette des sols.


7. Tenir la promesse républicaine en lançant le grand chanter de la rénovation et du
renforcement des services publics, pour qu’ils soient accessibles à toutes et tous, sur
tous les territoires. La lute contre toutes les discriminations et les violences
dramatiquement minorées par la société et les institutions (violences faites aux
femmes, intrafamiliales, viols, incestes, …) sont au cœur de ce pacte de rénovation.

8. Relancer le logement social et la mixité sociale avec une nouvelle loi SRU imposant
la réalisation effective de 30% de logements sociaux avec rénovation thermique
dans chaque commune.


9. Créer dès 18 ans un revenu citoyen pour les personnes en précarité avec un
accompagnement vers l’insertion, l’engagement, la formation, l’emploi. Ce dispositif
remplace le RSA et la prime d’activité, par fusion et simplification des principaux
minima sociaux et du RSA. Le socle est immédiatement porté à 665 euros, dans une
première étape, pour une personne seule.


10. Instaurer un impôt sur le patrimoine à base large et produit élevé, sans dérogations.


11. Abaisser la TVA pour rendre accessibles à toutes et tous les produits et services
contribuant à des objectifs sanitaires, culturels et environnementaux . Le taux de
TVA est par exemple abaissé à 5,5% pour les produits 100% recyclés, biosourcés et les
services de réparation, à 0% pour l’alimentation bio. Il est à l’inverse augmenté pour
les produits très polluants et à obsolescence programmée.


12. Installer une nouvelle gouvernance sociale des entreprises par la présence accrue,
jusqu’à 50%, des salariés dans les instances de décision , à l’image de la
codétermination pratiquée en Allemagne. Facteur de démocrate interne,
d’investissement et de reconnaissance des salariés, d’un meilleur équilibre entre le
travail et le capital, entre le court et le long terme, la codétermination favorise
l’ancrage durable des entreprises sur leur territoire.


13. Créer un droit au télétravail et à de nouvelles d’organisation du travail (modulation
des horaires en lien avec les mobilités).


14. Mettre en place le scrutin proportionnel aux élections législatives pour rétablir la
juste représentativité des citoyen-ne-s, renforcer le poids du Parlement et nourrir une
culture de la coalition au service du changement.


15. Proposer une Union d’action franco-allemande pour les transitons écologiques,
politiques, économiques et sociales dans des champs débattus et proposés par une
convention citoyenne franco-allemande.