Les écologistes et régionalistes breton.ne.s soutiennent Pierre Larrouturou dans sa grève de la faim
Partager

Les écologistes et régionalistes breton.ne.s soutiennent Pierre Larrouturou dans sa grève de la faim pour que le Président Macron cesse de s’opposer à la Taxe sur les Transactions Financières

Le Parlement européen a voté à 70% une Taxe sur les Transactions Financières pour abonder un véritable budget européen. Ce vote incarne la volonté européenne d’accompagner massivement les collectivités, les entreprises et les particuliers dans leurs politiques et leurs initiatives de lutte contre le réchauffement climatique. La proposition législative est prête. Avec une taxe de seulement 0,1 % sur les actions et de 0,01 % sur les produits dérivés et les obligations, le budget européen recueillera 50 milliards d’euros supplémentaires chaque année. Pour la Bretagne comme pour toutes les autres régions européennes, cette capacité budgétaire supplémentaire ouvre la possibilité d’investir résolument dans nos filières d’avenir, de la construction bio-sourcée aux énergies renouvelables, tout en s’engageant plus fortement sur la voie de la transformation de notre modèle agricole et du renforcement de l’autonomie alimentaire de nos villes et communes rurales.
Or voici qu’à nouveau, au sein du Conseil européen, certains États font obstruction à l’adoption de cette mesure. C’est le cas du gouvernement français, soucieux de protéger ses grandes banques, et alors même que l’Allemagne est favorable à cette Taxe sur les Transactions Financières.

Pierre Larrouturou, rapporteur du budget européen, a entamé une grève de la faim pour protester contre ce blocage injustifiable d’une mesure largement souhaitée par les citoyens européens. Aujourd’hui, vendredi 6 novembre, Pierre en est à son dixième jour de grève de la faim. A son instar, nous rappelons qu’en ces temps de pauvreté accrue, il est insensé de se priver d’une telle ressource, qui redirige une infime partie des profits exorbitants de l’économie spéculative vers des investissements à long terme dans notre économie réelle, notre environnement, nos métiers d’avenir. Avec l’association Agir pour le climat auprès de qui nous avons défendu le Pacte Finance Climat européen, l’alliance des gauches écologistes bretonnes ( Alliance Ecologiste Indépendante, Bretagne écologie, Cap21, Génération écologie, Ensemble sur nos territoires, Europe écologie les verts,  Nouvelle donne, Union démocratique bretonne) demandons au Président Macron et à Mme Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, de mettre en oeuvre la décision des députés européens. Nous souhaitons ardemment que l’acte courageux de Pierre Larrouturou ne soit pas vain.

Cordialement Jacques Pinchard, 06 48 26 87 91,

pour :
Alliance Ecologiste Indépendante, Fabrice Le Calvez
Bretagne écologie, Marie-Pierre Rouger
Cap21, Franck Poirrier
Génération écologie, Yanick Le Moing
Ensemble sur nos territoires, René Louail

Europe écologie les verts, Emilie Roch 

Nouvelle Donne, Jacques Pinchard
Union démocratique bretonne , Lydie Massard