Lannion. Lettre Ouverte à E.Léon qui gère l’aérodrome.
Partager

Suite à un article paru dans le journal Ouest-France / Lannion du 9 octobre (https://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/lannion-air-affaires-veut-faire-decoller-l-aviation-privee-6601573) indiquant qu’une compagnie d’aviation privée était intéressée pour utiliser l’aéroport de Lannion, le Groupe Local a écrit une lettre ouverte au président du Syndicat Mixte qui gère l’aérodrome. L’Ouest-France a publié une -toute petite- partie de cette lettre (https://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/lannion-pour-les-verts-il-faut-diminuer-les-deplacements-en-avion-6605998).

En voici le contenu :

Monsieur le Président,

– avez-vous lu le dernier Rapport du GIEC, qui nous alerte une nouvelle fois sur le fait qu’il nous faut d’urgence changer radicalement nos modes de déplacement sous peine de courir vers une catastrophe assurée ?

– avez-vous lu l’appel du 5 Novembre dernier, de 11 000 scientifiques qui nous exhortent aux mêmes changements urgents afin, disent-ils, « d’éviter les souffrances indescriptibles » qui vont être liées à l’emballement climatique ?

– n’entendez-vous toujours pas, le cri angoissé de notre jeunesse qui monte de plus en plus fort, pour exiger des adultes qu’ils abandonnent leurs vieux schémas et qu’ils fassent enfin de la question climatique LA priorité absolue ?

Alors, comment pouvez-vous déclarer (Ouest-France du 10 Novembre) que vous allez tout faire pour relancer les vols aériens depuis Lannion ?

Alors-même que chacun sait aujourd’hui que la question qui se pose, n’est pas tant de savoir comment relancer le transport aérien, mais bien au contraire, de savoir comment diminuer les déplacements en avion. Et c’est d’ailleurs dans ce sens que certains pays se sont déjà engagés.

Sur le site de Ouest-France du 9 Mai 2019, Aurélien Bigot, doctorant sur la transition énergétique, nous explique que « Monter à bord d’un avion rendra votre trajet (…) plus de 1 500 fois plus émetteur que de monter dans un train ! … »

Alors, n’est-il pas consternant de vouloir inciter les entreprises trégorroises à se tourner à nouveau vers l’avion, alors même que nous savons qu’elles « se sont déjà en grande majorité reportées sur le ferroviaire… » comme nous l’indique Ouest-France.

Oui M. Le Président, le mode de déplacement qu’il faut au maximum favoriser aujourd’hui, c’est bien le train et non l’avion.

Alors, soyez bien convaincu M. Le Président, de notre profonde inquiétude car, par vos récentes déclarations, vous montrez clairement que vous n’avez toujours pas entendu l’appel des scientifiques qui nous exhortent à des changements radicaux en termes de transports et en termes économiques.

Il en va de l’avenir de nos enfants.

Et c’est dès aujourd’hui qu’il faut radicalement changer les choses !

Groupe Local EELV Trégor