Ne soufflons plus sur les breizh !

Jeudi 28 juillet 2022

On connaissait les méga-feux en Australie, au Canada ou aux Etats-Unis. Depuis plus d’une semaine c’est en Europe et en Bretagne que démarrent des feux hors normes, de plus en plus incontrôlables.

Si c’est en Gironde que la situation est la plus critique, notre région n’est plus épargnée, dans les monts d’Arrée, ce sont plus de 1500 hectares qui ont été détruits par le feu.

Nous saluons le professionnalisme et le dévouement des pompiers, des gendarmes, des personnels de la protection civile et de la croix rouge. Cet épisode a montré que la solidarité n’est pas un vain mot, les élus, agriculteurs et citoyens se sont mobilisés pour lutter contre les incendies et pour accompagner les personnes menacées. Pour Europe Écologie – Les Verts Bretagne ces incendies sont bien une des manifestations du dérèglement climatique et de ses conséquences : une sécheresse qui sévit depuis des mois, des températures dépassant par endroit les 40 degrés et une végétation propice à des « sautes de feux ».

Face à cette situation, les réactions de l’État, de la Région Bretagne et du Conseil Départemental du Finistère paraissent minimales. Les effectifs et le matériel à disposition pour lutter contre ces incendies sont insuffisants. Nous appelons Mr Maël de Calan, Président du Conseil Départemental du Finistère, à investir dans le recrutement de pompiers et à acquérir de nouveaux équipements. Les plans d’intervention doivent être adaptés aux nouveaux enjeux, la prévention des risques doit être accentuée (9 incendies sur 10 sont d’origine humaine) et le reboisement adapté aux conditions climatiques futures.

En déniant la réalité du dérèglement climatique, nos institutions et leurs majorités portent une lourde responsabilité dans l’impréparation de notre pays face aux conséquences de températures de plus en plus extrêmes et des terres de plus en plus sèches. Combien d’autres catastrophes faudra-t-il attendre pour que soit enfin prise la mesure de l’urgence de la situation et que les décideurs politiques accompagnent, avec des moyens à la hauteur, nos territoires à s’adapter au dérèglement climatique ?

L’ensemble du monde politique doit prendre conscience de l’ampleur de la crise que nous traversons et de la violence des conséquences du dérèglement climatique qui n’auront de cesse de s’aggraver.

Il est urgent d’agir pour protéger la population et la biodiversité en Bretagne.

Claire Herlic, co-porte-parole EELV Bretagne 06 71 67 54 86